Visite de l'église 

                                                                                                                                    

L'église
 L'église romane Sainte-Madeleine a été construite au XIIème siècle.






La porte latérale

 






Il existe au sud une grande porte latérale, actuellement murée
.
Les colonnes supportent un bel arceau orné de sculptures   romanes.

Les chapiteaux des colonnes sont formés d'animaux symboliques.






 










La tourelle
                                                                          L'escalier qui mène au clocher est situé dans une tourelle.






La coquille Saint Jacques


A coté de l'ancien porche, près d'une fenêtre,
une coquille Saint-Jacques sculptée nous apprend
que les pèlerins qui allaient à Saint-Jacques de
Compostelle s'abritaient et se reposaient peut-être dans l'église de Sciecq.







L'église était située sur une des voies secondaires de Saint-Jacques de Compostelle.






Sur la façade sud de la tourelle, on découvre deux anciens cadrans solaires.
Sur la photo de gauche, le trou d'emplacement du style est  présent (le style est la partie métallique qui  engendre l'ombre).
Sur la photo de droite, le style devait être dans le joint qui a été refait.




La fenêtre du cœur




La sacristie fût construite en 1892.



L'entrée actuelle
L'entrée actuelle de l'église.
Cette porte a été ouverte au XVème siècle.




L'intérieure
       La nef.
 
L'église mesure intérieurement 25 mètres de longueur et 6,70 mètres de largeur.





Les fenêtres coté nord

Les fenêtres côté nord et celle située derrière l'autel
sont les plus  anciennes.
Elles vont en s'élargissant de l'extérieur vers l'intérieur.
Leur épaisseur est occupée par un escalier de six ou sept marches
.
Ces marches sont typiques du XIIème siècle.


Les vitraux de la fenêtre du cœur.                                                



Le combat de Centaures  

 

La colonne intérieure coté nord représente un combat de Centaures qui chevauchent à grande allure en décochant leurs flèches sur des ennemis inexistants qui les poursuivent.











La mélusine femme poisson


  Sur l'un des piliers nord apparait la Mélusine, femme poisson, se tressant les cheveux  et accotée de son inséparable sanglier .










Des animaux symboliques
Les sculptures des autres piliers représentent des animaux symboliques ou des palmettes.




La voûte céleste fût peinte par le prêtre Eugène Bonnin, curé de Sciecq de 1867 à 1878.



 Dans le chœur, à gauche, à quatre mètres environ au-dessus du sol, on peut relever le  texte :
F. CAILAV. P. Mil Vc XLV. F. de Lymoges
Traduit par : "Caillaud P (prêtre) en 1545 F. de Lymoges"
Cette inscription était  vraisemblablement destiné à présenter un tableau ou une sculpture désormais absente.
De Lymoges est le nom d'une famille habitant ou possédant un fief à Sciecq entre 1485 et 1553.  



Jeanne d'Arc
                                Jeanne d'Arc.                           Le Sacré Coeur de Jésus                           Marie-Madeleine
                                                                                                                               portant son urne pleine de parfum.






La Vierge Marie




 
La nef vue du cœur





La cloche se nomme Marie-Elisabeth.




Relevé du texte gravé sur la cloche :
 
"J'AI ETE BENITE SOUS LE NOM DE MARIE-ELISABETH.
 PAR M. RABIER CURE DE SAINT-ANDRE DE NIORT
.
ASSISTE DE M. MERLET CURE DE SCIECQ.
PAR  Mr ANTONIN BIZARD CONTROLEUR DES CONTRIBUTIONS DIRECTES.
MARRAINE : Mme MARIE-LEONTINE-ELISABETH SICARD NEE MANGOU EPOUSE DE
M. MARIE-PAUL-ALFRED SICARD AVOCAT DOCTEUR EN DROIT.


FONDERIE DE GUILLAUME A ANGERS 1866."

(Le parrain fut M. Antonin Bizard)



Une croix pattée  termine chaque ligne d'inscriptions.





La cloche est gravée d'une croix latine de 10,5 sur 6,5 cm.






En 1798 l'église a été vendue et elle fut ensuite transformée en grange et  en  écurie pour les chevaux destinés à l'armée de Vendée.
Elle a été restituée à la commune et à ses habitans en 1811.

Le clocher a été refait en 1869 et 1870.

Documentation extraite de " SCIECQ -Essai historique " de l'Abbé Alphée SUIRE curé de Sciecq. 1933.
L'Abbé Alphée SUIRE a été curé de Sciecq de 1878 à 1944.
Essai historique de l'Abbé Suire
 Ce livre est consultable à la médiathèque de Sciecq



Retour en haut de page




Médiathèque, maison de la vie associative, 2 rue de l'église 79000 SCIECQ